La traçabilité des dons flèche l’urgence des solidarités

L’intérêt général relève des Pouvoirs Publics, mais pas seulement. Le citoyen a aussi fort heureusement sa part ; elle est une des conditions pour une démocratie participative.

L’Etat ne peut pas tout faire, sauf à se présenter avec une volonté hégémonique entraînant les risques pervers d’un certain totalitarisme.

Aussi, la Nation doit-elle valoriser et accompagner les associations et les fondations qui, elles-mêmes ne peuvent intervenir que grâce au mécénat.

L’initiative citoyenne est encouragée. L’orientation des dons vers des causes jugées par le public comme prioritaires, témoigne d’une vigilance à l’égard des situations de rupture que les Pouvoirs Publics ne peuvent évaluer aussi finement que ceux engagés aux côtés des personnes en souffrance sociale.

Que de bénévoles donnent non seulement de leur temps, mais aussi un partage de subsides et une écoute irremplaçable à ceux dont l’espoir est brisé par l’amertume, née d’une absence de considération.

Il est nécessaire que l’Etat ait l’oreille des associations et fondations dont les membres font reculer des drames qui, souvent, demeurent si cachés que l’opinion porte une accusation injuste à l’égard des pauvres, jugeant qu’ils vivent de subventions. Non seulement victimes, il faut qu’ils soient coupables.

C’est faux pour beaucoup. Que de dotations de l’Etat ne sont pas sollicitées ! Les plus fragiles ne connaissent pas toujours leurs droits, ou ne les font pas valoir, de crainte de détruire la richesse qui leur reste : la dignité. Il ne s’agit pourtant pas ici de mendier mais de recueillir ce minimum qui leur est dû pour ne point sombrer.

Tout ressortissant devrait avoir accès à un toit décent. De quel côté est le manque de dignité et de justice, de celui qui le demande ou de ceux qui le refusent ?

Une importante impulsion a été apportée à un mécénat populaire. Notons la démarche de grands serviteurs de l’Etat comme François Bloch-Lainé, Philippe Vianney un des responsables de la résistance et fondateur des Gléans, Frédéric Pascal, un acteur décisif du logement social qui a contribué tout particulièrement à l’amendement Coluche de 1989.

Tout contribuable, quelle que soit sa tranche d’impôts, dans la limite de 20% de ses revenus, bénéficie d’un accompagnement de l’Etat à hauteur de 66%. Ce lien public/privé est un facteur de solidarité qui, suivant l’heureuse formule de Frédéric Pascal, est un référendum d’initiatives citoyennes de la majorité silencieuse.

Il nous faut être attentif à l’expression de niches fiscales ; elle se révèle pernicieuse, injuste et dommageable au point que les dispositifs lanceurs de solidarité, comme le TEPA, n’ont pas été reconduits sur l’IFI alors qu’il se substitue à l’ISF.

Vive une France généreuse qui sait pouvoir compter sur ses citoyens et les accompagner pour une solidarité agissante en vue de mettre « dehors » les situations inacceptables.

 

Bernard Devert

Avril 2019

2 commentaires sur “La traçabilité des dons flèche l’urgence des solidarités

  1. Il faut aussi prendre en compte le fait que parfois L’État donne, comme par exemple les 48 euros des chèques énergie, mais que les plus démunis qui sont en maisons de retraite ne peuvent les percevoir parce que certains EHPAD (malgré les promesses faites par leur gestionnaires) ne sont toujours pas conventionnés.Idem pour l’APL ce qui est fort dommage!

    1. Madame,
      J’entends la justesse de votre propos.
      Des établissements médico-sociaux sont tentés par un déconventionnement partiel de l’aide sociale pour l’équilibre des comptes. Habitat et Humanisme refuse cette facilité pour être légitimement inquiet de la situation qui sera réservée à un grand nombre de retraités qui ont connu un choc massif et prolongé du chômage.
      Je vous prie d’accepter, Madame, l’expression de mes meilleures et plus chaleureuses salutations.

Répondre à bdevert Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s