Habitat et Humanisme, laboratoire du vivre-ensemble

Habitat et Humanisme (HH) est née de rencontres dont la mémoire ouvre celle d’un avenir !

D’abord la mémoire d’un de mes maîtres qui m’a permis d’évaluer le sens des engagements à l’aune de son enthousiasme et de son exigence traversée par la bienveillance.
Un matin, il me souvient encore du jour, j’entendis sonner à la porte et le vis dans un fauteuil roulant. M’inquiétant de son identité, il me précisa être mon professeur venu me voir de Bretagne : j’habitais Lyon, alors que j’étais en convalescence. Il me donna accès à de grands auteurs, m’invitant à être attentif à ceux qui n’écriront jamais mais dont la vie, récit d’humanité,
est école de la fraternité.

Ensuite la mémoire de mon père. HH n’est pas non plus indifférente au fait que mon père ait connu les camps de concentration. Dans ce lieu de l’absurde, il découvrit des traces d’humanité qui l’ont conduit à ne point désespérer de l’homme, ni de Dieu, pour se libérer de l’idée de puissance, destructrice de la relation.
Qui n’éprouve pas parfois un craquement intérieur conduisant à s’interroger : mais où allons-nous? Le vertige des inconséquences et des inessentiels surprend.

Dans un sursaut de lucidité, s’éveille la clarté d’un nécessaire changement. Le « prendre soin » ne se décrète pas, il
se propose à notre liberté ; elle fut pour moi celle d’entreprendre.
En 1985 à Lyon, il m’a été donné de mettre en place l’association Habitat et Humanisme qui essaima progressivement sur l’ensemble des territoires français et belge. Promoteur immobilier, ordonné prêtre en 1987 à l’âge de 40 ans, je me suis attaché à faire naître une entreprise ouverte sur une approche de la réconciliation : l’économique et le social, l’humain et
l’urbain.

Le social n’a pas à être opposé à l’économie, et réciproquement. Des murs sont tombés.

Forte de la conviction que l’économie bien comprise peut être vecteur d’une solidarité, HH a recherché dès le début la mobilisation de l’épargne solidaire pour en devenir l’un des premiers acteurs en France. Cette recherche de cohésion
sociale conduit HH à lutter contre les machines à loger pour créer un habitat récusant les marqueurs sociaux.

Quels engagements et avec quels moyens ?
En 30 ans, HH a pu loger plus de 18 000 familles. 300 salariés, plus de de 3 000 bénévoles et près de 35 000 personnes concourent à cette aventure de la fraternité qui repose sur un triptyque :
– l’investissement solidaire (actionnaire de la foncière, souscripteur du fonds commun de placement ou des contrats d’assurance-vie et livrets d’épargne à vocation de partage) ;
– l’acte de construire et de réhabiliter pour des biens au service des liens, la finalité étant de bâtir pour permettre à des familles de se reconstruire;
– l’accompagnement visant le réveil des talents pour permettre aux personnes d’entrer dans l’autonomie.

Les moyens mis en oeuvre sont de trois ordres :
– une décentralisation que facilite le caractère fédératif du Mouvement constitué de 52 associations pour valoriser la proximité ;
– une foncière (3000 logements), SA sous forme de commandite par action aux fins d’éviter toute OPA ; elle dispose du caractère d’entreprise solidaire du label Finansol et répond en tout point aux exigences de l ’appel public à l’épargne pour requérir le visa de l’AMF ; elle en est à son 27e. La capitalisation de la foncière est de
plus de140 millions € ;
– les Agences Immobilières à Vocation Sociale (AIVS) qui gèrent le patrimoine de particuliers ou de personnes morales. Ces entités, sous l’égide de la Fédération, gèrent 7 000 logements.

Les événements tragiques en ce tout début d’année font apparaitre la nécessité d’un faire ensemble pour un mieux vivre ensemble. Bien des signes d’espérance se proposent à notre lecture.
La marche du 11 janvier ne fait-elle pas transparaître le besoin de marcher plus loin pour plus de fraternité. La question du changement d’échelle est ici posée ; elle s’impose à HH.

Un commentaire sur “Habitat et Humanisme, laboratoire du vivre-ensemble

  1. Merci pour ce mail qui m’ émerveillé. J habite en corse a Ajaccio. Je me porte volontaire si vous voulez essaimez chez nous. Si vous avez un projet pour la corse Je vous répond présente et je ferais de mon mieux Cordialement Marie -Hélène ________________________________

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s