Attention aux amalgames ! Que de soignants s’approchant des personnes âgées méritent le respect.

Une fois encore, les EHPAD sont épinglés lors d’émissions qui, tournées en caméra cachée, mettent en lumière des situations inappropriées relevant de la maltraitance ou pour le moins d’une déficience du prendre-soin.

Ces gestes, mais aussi ces silences déplorables existent malheureusement. Ils ne doivent cependant pas entraîner l’opprobre généralisé, visant à condamner tous ceux qui y travaillent. D’aucuns assument leur mission avec un réel souci de l’autre. Observons que les maisons qui ne s’inscrivent pas dans le champ lucratif sont davantage épargnées

L’argent ne protège pas ; seule, l’attention à la fragilité est le rempart des abus ou des indifférences à l’égard de ceux que la maladie ou le grand âge désarment et isolent.

L’acronyme EHPAD doit être supprimé du vocabulaire pour lui préférer l’hospitalité, laquelle n’existe que là où se construit une relation d’égalité entre celui qui reçoit et celui qui est reçu.

Cette semaine, il m’a été donné de participer à deux moments forts.

L’un, dans l’Isère, concernant la livraison d’un nouveau bâtiment répondant aux fameuses normes, si contraignantes et onéreuses. L’attente des résidents – désormais des patients – et des soignants s’inscrit moins dans les surfaces proposées que dans ces moments attendus de gratuité pour écouter les angoisses, les peurs bien légitimes de ceux qui s’approchent de la fin de la vie.

Les soignants, pour un très grand nombre d’entre eux, ont le désir d’assumer leur engagement avec un dévouement qui force le respect. Comment leur permettre de garder une énergie créatrice, si ce n’est par des formations, des temps de reprise et des conditions de travail permettant de bâtir des liens, mettant hors d’âge un ‘produire plus’. Le prendre-soin est inséparable de la tendresse.

Lors du traditionnel coupé du ruban à Vienne, le Préfet était entouré des personnalités de cette maison – entendez les aides-soignants -. Ne sont-ils pas ceux qui comptent le plus pour les résidents bien qu’ils n’aient pas sur le plan social la reconnaissance qui leur est due. Cette iniquité doit être épinglée.

Une joie partagée par le Préfet, le Directeur de l’ARS, la Présidente du Conseil Départemental et naturellement les résidents, familles et soignants. La vie, lorsqu’elle est bouleversée par la fragilité, doit entraîner une transformation des postures sociales.

Le Président de la République, dans les formules dont il a le secret, invitait un chômeur qui ne trouvait pas de place en horticulture à traverser la rue pour trouver du travail dans la restauration.

Je crois qu’il y a une traversée à faire. Il ne s’agit pas seulement de la proposer aux plus fragiles mais de se demander– à commencer par ceux qui sont en responsabilité – quels risques nous acceptons de prendre pour ne point nous éloigner des situations de vulnérabilité.

Ce coupé de ruban fut toute une symbolique, une traversée conjointe pour ensemble porter ceux qui n’ont pas de forces.

Cette même semaine, c’était aussi la fête dans un EHPAD de l’Aveyron, dénommé La Miséricorde.

Il est de ces misères, de ces abandons affectifs et physiques qui usent jusqu’à la corde.

Cette corde peut se révéler une chance. Ne permet-elle pas de faire remonter dans la cordée ceux qui n’en peuvent plus, habités par un sentiment d’inutilité, aggravé par le fait qu’ils se sentent une charge pour la Société.

Quand comprendrons-nous qu’ils sont paradoxalement les premiers de cordée pour nous faire monter vers plus d’humanité.

Bernard Devert

23 septembre 2018

Un commentaire sur “Attention aux amalgames ! Que de soignants s’approchant des personnes âgées méritent le respect.

  1. Oui, vraiment, premiers et derniers de cordée, par leur histoire, leur chance, leur capacité, sont tous importants et parfois changent de rôle au fil de leur vie et du coup peuvent alors donner de ce qu’ils ont reçu. Ou pas. C’est à chacun d’y penser, en fonction de sa situation.
    L’Evangile de Dimanche dernier peut nous y aider.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s