Une inauguration qui augure d’une ville ouverte et humanisée

Le 20 septembre, Habitat et Humanisme avait le bonheur d’inaugurer la Maison Saint-Charles, 310 rue de Vaugirard dans le 15ème arrondissement de Paris. Une adresse – et quelle adresse – mais plus encore un lieu qui traduit une solidarité entre les générations et les personnes venant d’horizons différents.

L’argent n’est pas la clé de l’accès à ce site.

Les clés remises aux occupants ont la symbolique d’un sceptre, leur témoignant de leur éminente dignité.

La qualité du site de cette opération, outre le fait qu’elle s’inscrit dans un quartier résidentiel, a été conçue de telle façon que la construction, eu égard à sa destination, lézarde les murs constituant des frontières derrière lesquelles sont assignés les plus fragiles.

Que s’est-il donc passé pour que ce programme inattendu voie le jour.

La loi du marché a été contenue par des prophètes, n’ayons pas peur de ce mot, qui ont pris en compte le réel, sans se laisser cogner par lui, afin de faire naître un possible, celui-là même qui rassemblait les 150 personnes qui inauguraient cette maison.

Il nous souvient des mots de Lamartine : « le réel est étroit, le possible est immense ».

Là où est le cœur surgit, ce trésor d’immensité ; il laisse à chaque fois transparaître une volonté de changer et de faire changer ce qui doit et peut l’être.

Cette détermination, si essentielle et partagée, a suscité une unité et une convergence liées à l’engagement de cinq acteurs majeurs :

  • Les Dominicaines de la Présentation qui sous l’impulsion de leur Supérieure, Véronique Margron, décidèrent que leur site, à l’heure de sa reconversion, devait être le signe d’une fraternité.
  • La Nation, qui a su voter une loi « Solidarité et Renouvellement Urbains », posant les fondations de la mixité sociale afin qu’elle se dessine dans nos villes. Il nous souvient des mots du Pape François : « elles sont belles ces villes qui surmontent la méfiance maladive et qui intègrent ceux qui sont différents et font de cette intégration un nouveau facteur de développement ».
  • La Région de l’Ile-de-France, cette inauguration fut d’ailleurs placée sous la présidence de Mme Valérie Pécresse, pour avoir apporté un financement significatif.
  • La Ville de Paris, qui non seulement a signé les autorisations administratives, le permis de construire, mais a accompagné ce projet. Aussi, tenons-nous à remercier M Ian Brossat de sa participation chaleureuse.
  • Les mécènes et épargnants de l’économie solidaire dont la clé de l’investissement n’est pas la recherche de dividendes mais celle d’un soin pour ne pas laisser en souffrance la cohésion sociale trop souvent bafouée.

Saint-Charles est un « joyau » dont l’écrin est constitué par ce lieu qui donne lieu à des liens inattendus. Non seulement ils honorent nos valeurs républicaines mais ils créent aussi une passerelle avec les fondements judéo-chrétiens de notre civilisation.

L’acte du croire trouve ici une résonnance dans le fait que ces logements sont aussi l’expression d’une foi en l’homme. Cette reconnaissance n’est-elle pas naissance d’un monde plus humain qui comprend que ce n’est pas ce qui est fort qui est juste mais seul ce qui est juste.

Là s’introduit et, seulement là, une attention véritable à la fragilité, chemin de fraternité.

Ensemble poursuivons ! De telles réalisations confèrent à ce possible le signe d’une humanité qui, avec cœur, ouvre des portes.

Bernard Devert

Septembre 2022

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s